Salon Patrimoine et Chemins

Livre d'or

Par Jean Paul

Félicitations à Monique Eymard pour les mises à jour faites sur ce site. Si il est aussi bien documenté, c'est grâce à ses interventions en permanence [Suite...]

Livre d'or
Apercu Forum
Statistiques

30 membres inscrits

Dernier membre:
LvB

Plus de stats
Image aléatoire
Galerie
En ligne
4 Visiteurs, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur utilisateurs en ligne.

Total : 4
Mini sondage
Comment trouvez-vous notre site ?










Résultats
Discussion

papou: Bonjour LvB
Nous avons bien noté votre souhait d'obtenir quelques informations concernant le devenir de la vasque découverte à l’occasion du chantier de la Présentation. Votre demande a été transmise au responsable de ce dossier. Nous vous tiendrons informé dès réception de la réponse.
Cordialement
YD

LvB: Où en est on de la sauvegarde de la fontaine exhumée lors des travaux de la Présentation? En principe, cela a été présenté en AG mais je ne pouvais y être... et rien dans le CR...

menelas: Bonjour,
Nous venons nous inscrire à la sortie du 17 février au castrum de Montpaon.

André et Marie- Claude ESTUBLIER

ALAIN: Je suis intéressé par la visite guidée de la dernière exposition sur la première guerre mondiale.
Amitiés
Alain YTIER

pmarchesseau: Pouvons nous devenir amis que je vous promotionne sur mes pages de provence. Ze chef Provence, Ze chef Ze chef provence côte d'Azur, zechef Bouches du rhône. merci à vous.

pmarchesseau: Bonjour, je suis le petit fils de thadée Marius Antonin. je viens de m'inscrire et de m'abonner à votre page internet. je recherche des documents sur mon grand père. Pouvons nous nous rencontrer.

louison: Bonjour et merci pour votre réponse.
cordialement.
mf.matillon

papou: Bonjour Louison
Merci de l’intérêt que vous portez au "bacino". Vous pouvez retrouver l'article de Marc Brocard paru dans le N° 7 de notre bulletin associatif "Pas à Pas" paru en mars 2016. à l'adresse ci après http://salonpatrimoineetchemins.fr/upload/pasapas7.pdf
ou en vous rendant sur le site, colonne de gauche, menu, bulletin Pas à Pas, Pas à Pas N°7, page 3.
Si vous avez des difficultés, vous pouvez m'appeler sur le N° de l'association.
Cordialement
Yves Deroubaix

louison: Bonsoir,
le bacino : qui peut m'indiquer l'article du site qui parle de cet objet ?

louison: Bonjour ,
j'aimerais m'inscrire pour la visite du 11/01 et pour celle du 01/03/2017.
mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
cordialement.
mf.matillon

ALAIN: Je serais présent pour la visite de l'exposition au château le 11 janvier.
Alain YTIER

Visiteur: BRAVO ! pour la sortie des scolaires i
Faire découvrir ce patrimoine aux enfants c'est magnifique...
Félicitations à Christiane et Pierrick
MYA

Visiteur: Bravo pur les photos de Barbegal
MYa

KIKI: La loco présentée est un des deux seuls modèles qui circulaient sur cette ligne Salon-Fontvieille, un loco type 030 (l'autre était une type 020)...

Visiteur: Pourquoi mettre la photo d'une locomotive alors qu'il s'agit de la REMISE de la locomotive ?

Hugues: Merci d'avoir mis sur pied votre ASSO.
Hugues

papou: Bonsoir JP. Je viens de voir que la mention "poster un commentaire" est apparue sur la page en haut, à gauche de "outils". Il ne reste plus qu'à attendre les commentaires. merci YD


Rafraichir

Archives
 
Camille Pelletan
 

UN HOMME EN COLÈRE





Il y a quelques jours, un petit voisin me demandait quel était ce «bonhomme» en colère que l’on a honoré d’une statue, posée au beau milieu d’un rond point. Alors naïvement, je me suis dit qu’il n’était sans doute pas le seul à se poser cette question. J’ai un peu fouillé dans mes bouquins et vais vous dire son histoire.

Il s’agit de Camille Pelletan, né et mort à Paris (1846-1915).

Journaliste politique opposé au régime de Napoléon III, un peu excentrique, il devient député des Bouches du Rhône en 1881. En 1912, il est élu sénateur. Figure de proue de l’extrême gauche, actif dans les projets de séparation de l’Eglise et de l’Etat, de l’instruction primaire laïque, gratuite et obligatoire, il mène un combat anticolonialiste. Mais, nul n’est parfait, il était anti-Dreyfusard…




Ministère Combes 1902


Il sera nommé ministre de la Marine 1902-1905.

Radical-socialiste, franc-maçon, il est souvent décrit comme un bohème, «le linge négligé, mais le bon mot et le cœur sur la main».




Il éprouve une grande attirance pour notre région, et particulièrement pour Salon : c’est ici qu’il recueille le plus de suffrages en 1881.
Il visite notre ville à plusieurs reprises :



- 3 septembre 1902,
- 28 juin 1903 (inauguration du monument aux morts de la place Gambetta),
- 12 août 1904
- 14 octobre 1906 un banquet est offert à monsieur Pelletan pour fêter ses 25 ans de mandat législatif.
- 13 juillet 1909 félicitations et remerciements de la commune pour la part prise dans l’aide aux victimes du tremblement de terre.

Il a également pris partie pour l’installation de tribunal de commerce dans notre cité.


A sa mort, le maire propose au conseil municipal de "désigner une délégation chargée de porter à Mme Veuve Pelletan les respectueuses condoléances de l’Assemblée municipale, d’assister aux obsèques et de déposer une couronne sur la tombe du vaillant et ferme démocrate. Le Conseil Municipal, considérant que, comme député et comme sénateur le regretté et éminent citoyen Camille Pelletan défendit toujours les intérêts de la région avec une inébranlable fermeté…"autorise le maire…"





LA STATUE



Place de la Grippe, aménagée et agrandie en 1836, la ville sort de ses murs… Elle porte ce nom à cause de son emplacement exposé au mistral. En 1870, elle est agrandie et ornée de platanes, elle devient «place Eugène Pelletan» en hommage à l’homme politique qu’était le père de Camille.

Le 2 septembre 1922, la ville inaugure la statue de monsieur
Camille Pelletan en présence de Edouard Herriot. C’est au titre de député de la deuxième circonscription d’Aix qu’il doit d’avoir sa statue dans notre ville. Il lui avait, en effet, rendu plusieurs services, entre autre au moment de la reconstruction après le tremblement de terre.

Elle est réalisée en pierre de Cassis et le sculpteur est Auguste Carli. Elle fut érigée grâce à un comité chargé de recueillir les fonds nécessaires. Ce comité présidé par Julien Fabre, maire de Salon et conseillé général du canton obtient la somme de 10 000 F.

«Sculptée selon le caractère dominant de son modèle : virulent mais excellent orateur, possédant à fond la technique du discours…» (le Méridional
2 septembre 1971) : Ce n’est donc pas un homme en colère, mais un homme politique dans «le feu de l’action».

En 1964, la statue est déplacée, elle se trouve aujourd’hui place de
La Ferrage.

Un peu usée et couverte de mousse, la pierre mériterait peut-être un petit nettoyage ?



Salon l’appréciait beaucoup puisqu’on donna son nom à un boulevard : le cours Camille Pelletan (de la place Eugène Pelletan jusqu’au boulevard Jean Jaurès).



La statue devant le Cercle des Arts



La statue aujourd'hui



PLACE EUGÈNE PELLETAN avant 1922
Pas de statue



Merci à Madame Pelé des archives municipales pour son aide.
Mya

Vous avez la possibilité d'agrandir les cartes postales en cliquant dessus
 
Cette page a été consultée 1045 fois